Imprimer

Inauguration du Mémorial des Disparus en Algérie 1954-1963

Écrit par Suzy Simon-Nicaise. Associe a la categorie Evènements du Mémorial

 

MÉMORIAL 

DES DISPARUS EN ALGÉRIE 

(1954/1963)

---

PERPIGNAN


mdd1
Jardin Mère Antigo 
Couvent Sainte-Claire

 

Inauguré le 25 novembre 2007

 

 

mdd4
Arrivée des personnailtés

mdd5
Les familles des disparus


________________

Place Jean Moulin

mdd12

mdd13

mdd14

 

 


MEMORIAL (MUR) DES DISPARUS


Il est édifié à la mémoire de toutes les personnes disparues en Algérie entre le 1er novembre 1954 et la fin de l’année 1963.

mur5
mdd6
PERPIGNAN
(Jardin Mère Antigo Couvent Sainte-Claire)


Y sont inscrits les noms connus (2619) des personnes disparues sans distinction de sexe, d’âge, d’origine ou de confession.

mdd2
La mur des Dispaurs

 

2 grands espaces symboliquement laissés ‘’vides’’. Ils ne portent qu’une épitaphe à la mémoire des milliers de harkis et européens disparus pour lesquels aucune liste nominative n’a jamais pu être établie.

mdd3
Le Mur des Disparus
Haut relief et plaques latérales "vides"



Les objectifs du Mémorial :

Permettre aux familles qui n’ont eu ni corps ni sépulture de se recueillir devant le nom de l’être cher disparu.

mdd7
Plaques latérales comportant les noms  (bronze)
Au nombre de 10
Seuls les noms des personnes disparues
sont inscrits sur ces plaques et non pas ceux
des personnes enlevées qu’elles aient été retrouvées mortes ou en vie.


Participer à  la transmission de la mémoire et de l'enseignement de la guerre d’Algérie, en témoignant de l’injustice de ce drame  savamment occulté et si  souvent ignoré.

  mdd8

mdd9

mdd10

mdd11





Depuis le 25 novembre 2007,

45 ans après le drame,
les familles peuvent enfin faire ce geste !


Suzy Simon-Nicaise
(Crédit photos : Hubert Groud, Yves Marthot, Guy Serrano)

Place 

Mémorial National

Plus de 2300 noms gravés en mémoire des Français civils et militaires disparus en Algérie (1954-1963)

Centre de Recherche

Collecte témoignages et documents relatifs aux disparus et aide les familles dans leur recherche