Imprimer

Aimé, Françoise, Bernard Orfila, Antoine Petrus, René Negrinat

Écrit par Simone ORFILA. Associe a la categorie Disparus après le 19 mars 1962

Le 13 juin 1962, 
Au domaine de Richemont


Témoignage de leur fille et sœur Simone Orfila, épouse Gauthier.

Ce jour du 13 juin 1962, vers 6 heures du matin, l’A.L.N. a investi le domaine avec plusieurs véhicules dont les plaques d’immatriculation avaient été peintes en vert et blanc. Deux chefs de l’A.L.N. en tenue militaire ont interpellé mon père, afin d’obtenir des renseignements sur des personnes travaillant au domaine. 
 
Le 13 juin 1962 étant un jour férié, l’activité de la ferme était très réduite et mon père, n’a pu donner les renseignements demandés, à la suite de quoi, les responsables de l’A.L.N. sont allés à la ferme centrale distante d’environ trois cents mètres, ont enlevé tous les hommes qui se trouvaient là, ainsi que le comptable du domaine, M. Negrinat et un agriculteur de la ferme voisine, M. Petrus, venu emprunter une machine agricole. Au retour, les troupes de l’A.L.N., se sont arrêtées une nouvelle fois chez mes parents et sous la menace de leurs armes, les ont obligés, ainsi que mon petit frère, à monter dans un véhicule. Ce véhicule était du type Simca Aronde de couleur claire. 
 
Tous ces détails nous ont été donnés par ma grand-mère paternelle qui, ayant réussi à se cacher dans la maison, a tout vu, tout entendu et a pris conscience du drame qui se déroulait. Le propriétaire du domaine de Baba-Ali est arrivé sur les lieux vers 10 heures et a tout de suite été informé de cette tragédie. Il a immédiatement contacté la gendarmerie qui n’a pu que constater les faits…
 
Aimé, Bernard, Françoise Orfila
Aimé Orfila, 51 ans
Bernard Orfila, 14 ans
et Françoise Orfila, 46 ans

Mémorial National

Plus de 2300 noms gravés en mémoire des Français civils et militaires disparus en Algérie (1954-1963)

Centre de Recherche

Collecte témoignages et documents relatifs aux disparus et aide les familles dans leur recherche