Imprimer

Yahia Merimi

Associe a la categorie Disparus après le 19 mars 1962

Le 1er juillet 1962, 
Aux environs de Rivet


Témoignage de Roger Gassier, fils d’Alfred Gassier, employeur du disparu.

Merimi Yahia était le chauffeur de mon père, Alfred Gassier, depuis quinze ans. Il a traversé tous les événements, sans dévier un seul instant de sa fidélité et de son dévouement. Sans jamais aborder de sujet politique ou même d’allusions aux attentats ou assassinats, il était tous les jours à son travail, ponctuel, dévoué et attentionné. Le 1er juillet 1962, alors qu’il était dans sa famille dans un douar situé à la limite des communes de Rivet et de Fondouk, un groupe d’hommes est venu l’enlever et on ne l’a jamais revu. Il avait 31 ans et a laissé une veuve et quatre enfants en bas âge. Mes parents, qui sont restés en Algérie jusqu’en 1972, ont apporté un secours à sa famille pendant dix ans, puis ont quitté l’Algérie après le décès de ma mère. Pendant dix ans, aucune information n’a pu être recueillie sur son sort.

Yahia Merimi avait 31 ans.

Mémorial National

Plus de 2300 noms gravés en mémoire des Français civils et militaires disparus en Algérie (1954-1963)

Centre de Recherche

Collecte témoignages et documents relatifs aux disparus et aide les familles dans leur recherche