Imprimer

Décembre 2009

Écrit par Administrateur. Associe a la categorie Satisfecit et Cartons Rouges


Notre carton rouge va incontestablement, comme l’a rappelé notre président national lors du congrès d’Aix-en-Provence, au chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, dont aucun engagement n’a été tenu envers les rapatriés depuis son élection.

Quelques satisfecits mérités doivent être attribués.

Satisfecit à Jean-Marc Pujol, tout d’abord, nouveau maire de Perpignan et algérianiste, dont le soutien au Mémorial des Disparus n’a jamais failli. Jean-Marc Pujol, dès son élection en remplacement de Jean-Paul Alduy, a précisé sa fierté d’être Français d’Algérie, ce qui lui a valu les foudres de France 3 qui n’a pas manqué de le qualifier d’extrémiste.

Satisfecit aussi pour le député maire d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Mansini qui a soutenu l’organisation du congrès et, dans son intervention du 24 octobre dernier, a souscrit aux propos du Cercle algérianiste relatif à l’absence de gestes du chef de l’Etat à notre endroit.

Enfin, satisfecit au député de Béziers, Elie Aboud qui poursuit son travail parlementaire en faveur d’une reconnaissance de nos drames.
Nota bene : nous serons amenés à commenter dans notre édition de mars 2010, la toute récente décision de l’État attribuant la qualité de « morts pour la France », aux victimes de la rue d’Isly et aux disparus.

Mémorial National

Plus de 2300 noms gravés en mémoire des Français civils et militaires disparus en Algérie (1954-1963)

Centre de Recherche

Collecte témoignages et documents relatifs aux disparus et aide les familles dans leur recherche