Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2021

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne le 13 octobre 2021, sous la présidence de Bernard Assié, a décerné :

 

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2021

à

André Boucharot et Henri Ortholan

pour

Les épurations de l'armée française "

Edition L'Artilleur

Les purations de larme franaise

Officiers intègres, les auteurs s'en sont tenus à une démarche historique, pour mettre en lumière un sujet peu traité jusquelà, concernant les sanctions militaires politiques. C'est un éclairage juste sur les trois épurations qui ont touché l'armée française, les officiers en général. Il ressort que les plus dures se sont exercées sous l'action du général De Gaulle en réaction contre ceux qui ne l'avaient pas suivi en 1940, et en dernier lieu contre ceux qui avaient pressenti les conséquences de sa politique algérienne.

 


Le prix spécial algérianiste "Histoire militaire" 2021
à

Jean Balazuc

pour

L'armée française pendant la guerre d'Algérie "

Edition L'Harmattan

Arme franaise pendant guerre dAlgrie

Ce livre est une somme, destinée à faciliter les connaissances et la transmission, un ouvrage de références pour les chercheurs. Un alignement de chronologies mensuelles, ordonnées, présentées clairement avec la biographie de principaux acteurs. Les témoins ou chercheurs descendants de témoins de cette époque pourront apprécier la présentation commode de cette énorme collecte, utile pour l'avenir.


La distinction algérianiste "Témoignage" 2021
à

Jean-Louis Martinez

pour

Disparus et oubliés "

Edition Plume-de-Soi

Algrie1962 Disparus et Oublis

Ce livre est un cri contre l'oubli après l'enlèvement d'un fils et le calvaire d'une famille. Il est la démonstration criante d'une injustice parmi d'autres, savamment entretenue par le pouvoir de l'époque. Il dénonce les nombreuses injustices commises à l'endroit des Pieds-Noirs et le silence qui s'est établi sur leurs drames, dans un but politique.

Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2020

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni en télé conférence le 6 octobre 2020 a décerné :

 

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2020

à

Jie Jia

pour

Français à part entière ou entièrement à part ? "

Edition Fol'fer

Prix Jean Pomier 2020

Le jury a tenu à récompenser une étude peu habituelle concernant le petit peuple des français d’Algérie.

Ce travail, pour une fois, dénué d’a priori idéologique vient d’un auteur qui porte un regard neuf sur ce groupe d’exilés.

Jie Jia vient de très loin, la Chine où cette découverte peut être intéressante. Son pays d’origine où elle enseigne le français, lui confère une certaine probité d’appréciation. Ce travail universitaire structuré et rigoureux se penche particulièrement sur le côté humain et les difficultés qu’ont connues ces français qu’on a voulu « à part entière ». Ils ne l’ont pas ressenti à leur arrivée. Leur souci de préserver leur identité et leur patrimoine culturel reste la priorité d’un groupe en voie d’extinction. C’est méritoire de le remarquer.


Le distinction algérianiste "Catégorie littéraire" 2020
à

Albert Campillo

pour

Une histoire banale "

Imprimé par Flam

Distinction algerianiste 2020

A partir d’une action terroriste perpétrée à Béni-Saf en 1957, Albert Campillo a trouvé, les ingrédients d’un roman historique, d’une originalité intéressante et attractive, entremêlant le vécu et un imaginaire marin bien documenté. Une suite d’aventures toujours halieutiques, parfois haletantes, termine le parcours de son héros, arrivé en Argentine en 1963 et qui se confie à un descendant d’exilé comme lui. Il en profite pour évoquer avec précision les souvenirs d’un vieux beni-safien, qui « porte en lui » sa ville et son pays natal.re, trois blessures au feu, 15 citations (dont 10 à l'ordre de l'armée), commandeur de la Légion d'honneur. Dans la tradition de la Légion et des paras: honneur et fidélité.

Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2019

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne le 1er octobre 2019 a décerné :

 

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2019

à

Brigitte Pâris

pour

Dans les pas d'une famille en Algérie française "

Autoédition

Prix Jean Pomier 2019

L'auteur nous plonge dans l'histoire de l'émigration de ses ancêtres alsaciens-lorrains en Algérie Française, depuis leur arrivée en Kabylie jusques et y compris la terrible guerre "sans nom" qui conduisit à l'exode.

Elle raconte la vie quotidienne de cette famille de Pieds-Noirs, génération après génération et a choisi, exercice périlleux, d'intégrer une version intimiste dans un contexte historique qu'elle a voulu d'une objectivité maximale ; son récit montre une situation bien loin de la caricature qui en est souvent faite...

La lecture de ce livre permettra de mieux comprendre pourquoi cette période provoque toujours la polémique, éveille encore les passions et reste si douloureuse pour bon nombre de protagonistes.


Le distinction spéciale biographie militaire 2019
à

Robert Saucourt

pour

Lieutenant-colonel Georges Masselot "

Atelier Fol'fer

Prix biographie 2019

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il n'existait pas, à ce jour, d'ouvrages racontant la vie - et quelle vie ! - du lieutenant-colonel Georges Masselot (1911-2002). 

Cette anomalie est aujourd'hui corrigée par Robert Saucourt, président de l'Association pour la mémoire de l'Empire français (dont Masselot fut président d'honneur jusqu'à sa mort).

En parlant de Masselot, on a envie de dire: « Quel roman fut sa vie! ». Sauf que l'on n'est pas dans le roman, mais dans la réalité d'un grand soldat, atypique à bien des égards. Il fut au ren¬dez-vous de tous les combats pour la France: Seconde Guerre mondiale, Indochine et — surtout peut-être — l'Algérie française, la terre de ses ancêtres. L'Algérie à qui il donna son fils, Philippe, tombé en opération à ses côtés.

Il paya le prix fort ses engagements. Trente années de service exemplaire, trois blessures au feu, 15 citations (dont 10 à l'ordre de l'armée), commandeur de la Légion d'honneur. Dans la tradition de la Légion et des paras: honneur et fidélité.

 

Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2018

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne le 9 octobre 2018 a décerné :

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2018
à
Alexis Arette
pour
Le temps d’aimer et d’en mourir… "

Editions France Libris

2018 Prix Jean POMIER

Un auteur béarnais, ancien d’Indochine, pose un regard réaliste et juste sur l’époque, jusqu’à nos jours. Ses jugements mordants sur les manœuvres qui ont conduit à la fin de l’Algérie, ses réflexions au ton inimitable, donnent l’éclairage sur un échiquier politique en décomposition. Un livre à la fois poignant et réjouissant. 

 


Le Prix"Spécial" (biographie célébrité) du jury
à
Chritian Lapeyre
pour
Paul Robert ou le dictionnaire venu d’ailleurs "

Editions Ovadia

2018 Prix Special

L’histoire de ce français d’Algérie fils de pionniers, qui eut l’idée de concevoir un dictionnaire hors du commun, est une aventure qui n’ira pas sans obstacles, politiques surtout, avec la guerre d’Algérie. Ce travail fut une réussite pourtant concurrencée par Larousse. Sa pratique très utile pour les littéraires prit de l’importance et se poursuivit par le Petit Robert, Le Robert des noms propres et le Robert et Collins.

Un recueil bien écrit, concis qui fait ressortir toutes les facettes des années difficiles et du combat pour permettre à un français d’Algérie de percer. 

 


La distinction "études juridiques" du jury
à
Philippe Chiaverini
pour
Charles le félon "

Editions Anima Corsa

2018 Distiction Algerianiste

Ancien magistrat et juriste, l’auteur s’attache avec une grande précision à démontrer la forfaiture gaulliste inhérente à la fin de l’Algérie. Les ruses, les astuces, les infractions à la loi sont énumérées et détaillées avec application. Il démontre ainsi l’ambigüité du chef de l’Etat français de l’époque. Sa stratégie habile est ainsi dévoilée et de nombreuses trahisons révélées. Retenons la conclusion remarquable de cet ouvrage avec les conséquences jusqu’à nos jours de la politique des années 60 en Algérie.

Un auteur béarnais, ancien d’Indochine, pose un regard réaliste et juste sur l’époque, jusqu’à nos jours. Ses jugements mordants sur les manœuvres qui ont conduit à la fin de l’Algérie, ses réflexions au ton inimitable, donnent l’éclairage sur un échiquier politique en décomposition. Un livre à la fois poignant et réjouissant
Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2017

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne en octobre a décerné :

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2017
à
Christophe Campos
pour
"Fleurus en Oranie 1848-1962"

Editions Riveneuve

2017 Prix Jean POMIER

L'ouvrage, d'environ 350 pages, est illustré d'une cinquantaine de cartes et d'images. Il s'adresse à des lecteurs connaissant bien Fleurus ou souhaitant le connaître.
Cette micro-histoire est fondée sur des documents d'archives, de presse et de famille, sur de nombreux entretiens avec des habitants du village de l'époque (« rapatriés » ou vivant sur place), sur des contributions au Forum du site www.fleurusalgerie.fr, et sur les souvenirs de l'auteur. Il n'existe aucun ouvrage de cette amplitude ni de cette précision sur un village d'Algérie lors de la présence française. L'histoire en est bien servie par des historiens de valeur (Agéron, Laffont, Jordi et bien d'autres). Mais malgré des efforts fragmentaires pour réveiller le souvenir de tel ou tel village, aucun chercheur n'a eu le temps ni la patience d'en explorer le détail. Une telle étude permettra de mieux comprendre les circonstances locales dans un pays aux horizons très variés, colonisé selon des modes très différents, et peuplés à partir de pays et de régions distincts.

 

Christophe Campos est né à Fleurus (près d'Oran),dans une famille d’origine hispano-franco-anglaise, élève au Lycée Lamoricière, lauréat du prix du Concours général, il a vécu en Algérie, en France, en Angleterre, en Irlande et en Norvège. Traducteur de Sauvy vers l’anglais et de Laslett vers le français, il a enseigné les langues et littératures anglaise et française, l’histoire des idées et l’histoire du théâtre dans les universités de Cambridge, Maryland, Sussex, Oslo et Dublin. Il a dirigé pendant un quart de siècle l’Institut britannique de Paris (Université de Londres) ainsi que sa revue bilingue Franco-British Studies. Avec la monographie communale de son village natal "Fleurus en Oranie 1848-1962", résultat de huit années d'un travail d'historien, il rend hommage aux pionniers de l'Algérie française. 

Actions Culturelles

Le Cercle : une communauté de recherche et un soutien à la création

Sauvegarder, défendre et transmettre la mémoire

Les actions principales menées par le Cercle algérianiste :