Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2018

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne le 9 octobre 2018 a décerné :

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2018
à
Alexis Arette
pour
Le temps d’aimer et d’en mourir… "

Editions France Libris

2018 Prix Jean POMIER

Un auteur béarnais, ancien d’Indochine, pose un regard réaliste et juste sur l’époque, jusqu’à nos jours. Ses jugements mordants sur les manœuvres qui ont conduit à la fin de l’Algérie, ses réflexions au ton inimitable, donnent l’éclairage sur un échiquier politique en décomposition. Un livre à la fois poignant et réjouissant. 

 


Le Prix"Spécial" (biographie célébrité) du jury
à
Chritian Lapeyre
pour
Paul Robert ou le dictionnaire venu d’ailleurs "

Editions Ovadia

2018 Prix Special

L’histoire de ce français d’Algérie fils de pionniers, qui eut l’idée de concevoir un dictionnaire hors du commun, est une aventure qui n’ira pas sans obstacles, politiques surtout, avec la guerre d’Algérie. Ce travail fut une réussite pourtant concurrencée par Larousse. Sa pratique très utile pour les littéraires prit de l’importance et se poursuivit par le Petit Robert, Le Robert des noms propres et le Robert et Collins.

Un recueil bien écrit, concis qui fait ressortir toutes les facettes des années difficiles et du combat pour permettre à un français d’Algérie de percer. 

 


La distinction "études juridiques" du jury
à
Philippe Chiaverini
pour
Charles le félon "

Editions Anima Corsa

2018 Distiction Algerianiste

Ancien magistrat et juriste, l’auteur s’attache avec une grande précision à démontrer la forfaiture gaulliste inhérente à la fin de l’Algérie. Les ruses, les astuces, les infractions à la loi sont énumérées et détaillées avec application. Il démontre ainsi l’ambigüité du chef de l’Etat français de l’époque. Sa stratégie habile est ainsi dévoilée et de nombreuses trahisons révélées. Retenons la conclusion remarquable de cet ouvrage avec les conséquences jusqu’à nos jours de la politique des années 60 en Algérie.

Un auteur béarnais, ancien d’Indochine, pose un regard réaliste et juste sur l’époque, jusqu’à nos jours. Ses jugements mordants sur les manœuvres qui ont conduit à la fin de l’Algérie, ses réflexions au ton inimitable, donnent l’éclairage sur un échiquier politique en décomposition. Un livre à la fois poignant et réjouissant
Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2017

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne en octobre a décerné :

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2017
à
Christophe Campos
pour
"Fleurus en Oranie 1848-1962"

Editions Riveneuve

2017 Prix Jean POMIER

L'ouvrage, d'environ 350 pages, est illustré d'une cinquantaine de cartes et d'images. Il s'adresse à des lecteurs connaissant bien Fleurus ou souhaitant le connaître.
Cette micro-histoire est fondée sur des documents d'archives, de presse et de famille, sur de nombreux entretiens avec des habitants du village de l'époque (« rapatriés » ou vivant sur place), sur des contributions au Forum du site www.fleurusalgerie.fr, et sur les souvenirs de l'auteur. Il n'existe aucun ouvrage de cette amplitude ni de cette précision sur un village d'Algérie lors de la présence française. L'histoire en est bien servie par des historiens de valeur (Agéron, Laffont, Jordi et bien d'autres). Mais malgré des efforts fragmentaires pour réveiller le souvenir de tel ou tel village, aucun chercheur n'a eu le temps ni la patience d'en explorer le détail. Une telle étude permettra de mieux comprendre les circonstances locales dans un pays aux horizons très variés, colonisé selon des modes très différents, et peuplés à partir de pays et de régions distincts.

 

Christophe Campos est né à Fleurus (près d'Oran),dans une famille d’origine hispano-franco-anglaise, élève au Lycée Lamoricière, lauréat du prix du Concours général, il a vécu en Algérie, en France, en Angleterre, en Irlande et en Norvège. Traducteur de Sauvy vers l’anglais et de Laslett vers le français, il a enseigné les langues et littératures anglaise et française, l’histoire des idées et l’histoire du théâtre dans les universités de Cambridge, Maryland, Sussex, Oslo et Dublin. Il a dirigé pendant un quart de siècle l’Institut britannique de Paris (Université de Londres) ainsi que sa revue bilingue Franco-British Studies. Avec la monographie communale de son village natal "Fleurus en Oranie 1848-1962", résultat de huit années d'un travail d'historien, il rend hommage aux pionniers de l'Algérie française. 

Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2016

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne en octobre a décerné :

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2016
à
Roger Francioli
pour
"Jacques Soustelle : l'ami qui a défié De Gaulle"

Editions du Rocher

2016 couv soustelle

L'ouvrage se présente comme une biographie de Jacques Soustelle (1912-1990). Ce brillant normalien, ethnologue, spécialiste du Mexique, rejoint le général de Gaulle à Londres. Il en devient un proche collaborateur, dirige les services secrets de la France Libre et fonde avec le Général le RPF, en 1947, et en préside le groupe parlementaire. Gouverneur Général de l’Algérie (1955-1956), il est ensuite un des acteurs du retour au pouvoir de de Gaulle en 1958. En désaccord avec sa politique algérienne, il rompt avec lui en 1960, flirte avec l’OAS et mène une vie de proscrit. Il est élu à l’Académie Française en 1985.

Cet ouvrage révèle le vrai visage d’un homme de grande qualité humaine. Il sait montrer la réputation fallacieuse qui lui a été accolée par les menées médiatiques d’une époque jusqu’à son oubli de l‘histoire. Une biographie intéressante qui tente de réhabiliter un homme que la population française d’Algérie, elle, n’a pas oublié.

Marc Francioli est ou a été journaliste, de presse et de télévision. Il est aujourd’hui journaliste indépendant et consultant. Il est membre et a été président de SOS SAHEL. Il est l’auteur de quelques livres, dont un sur le Sahel. Il a fait ses débuts et une bonne partie de sa carrière dans la région lyonnaise, ce qui n’est pas sans rapport avec le thème de l’ouvrage, Soustelle ayant été l'élu de Lyon.

 


La distinction "Témoignage" du jury
à
Claude Sandra-Raymond et Pierre Anglade
pour
"Trois mille enfants réfugiés en Algérie de 1941 à 1945"

Edition à Compte d'auteurs

2016 Temoignage

Recueil de témoignages et outil de mémoire. Il évoque un moment d’histoire douloureuse pour la France de 1940 à 1945 avec ses familles en détresse sous la mitraille allemande. Il évoque un élan de solidarité exceptionnel de la population d’Afrique du Nord en direction d’enfants métropolitains touchés par la guerre. Récit d’une aventure peu connue et d’une bonne utilité historique.

Ouvrage à compte d’auteur    18€  à commander au 05 61 73 35 71 : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2015

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne en octobre a décerné :

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2015
à
Hubert Ripoll
pour
" Mémoires de là-bas "

Editions de l'Aubes

 

2015 Prix Jean Pomier

Hubert Ripoll nous livre là, en psychologue, un recueil de confessions spontanées, sincères, souvent révoltées, parfois amères, désabusées mais concordantes. Elles révèlent, en détails précis, ce qu'aucun livre d'histoire ne saurait traduire: la souffrance de ceux qui ont connu l'exil et le ressenti chez leurs descendants. Ce témoignage à vif, écrit avec franchise, qui ne s'encombre pas de jargon psychanalytique, donc accessible à tous, fait retentir encore un écho profond chez ceux qui ont vécu cette rupture et ses prolongements.

 


Le Prix algérianiste du roman
à
Marie-Lou Lamarque
pour
" Civilités barbares "

Editions L'Harmattan

2015 Prix du roman

Un livre riche d'une qualité d'écriture où se succèdent des vies de femmes et, à travers elles, se retrouvent une terre et une histoire. Mme Lamarque mêle son érudition historique à ces parcours de vies qui n'en restent pas moins remarquables. Les détails, justement observés, y sont très nombreux et précis. Rien n'est oublié: les rites de chaque groupe, les expressions, les habitudes de vie, les croyances. Un souci de tableau complet, y compris la traversée des moments d'insurrection et de crimes, donne à ce roman une dimension historique très documentée, réaliste et sentie profondément. Un hommage rendu aux femmes dont le rôle primordial sur la terre d'Algérie, n'a pas toujours été connu.

 


La distinction algérianiste "Témoignage"
à
Pierre Décaillet
pour
" Les conquérants du monde ancien "

Editions N7

2015 Distiction algerianiste

Dans ce récit fidèle aux documents retrouvés, emblématique de bien des vies sur la terre d'Algérie, Pierre Décaillet a reconstitué ici, la rencontre improbable et l'itinéraire de ses deux arrière-grands-pères: Barthélémy Mélia et Nicolas Décaillet. Ce récit familial plein de vie, de rencontres heureuses et d'épreuves nombreuses, donne une idée du courage, des audaces des pionniers sur cette terre d'Afrique. Partis de rien, ils n'eurent de cesse d'innover et de travailler à l'accession d'un pays à la modernité, dans le respect des valeurs humaines et chrétiennes.

Imprimer

Prix littéraire algérianiste « JEAN POMIER » 2014

Écrit par CINI. Associe a la categorie Prix littéraire "Jean Pomier"

Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni à Narbonne le 14 octobre a décerné :

Le Prix algérianiste "Jean Pomier" 2014
à
Roger Vétillard
pour
"20 août 1955 dans le nord-constantinois,
un tournant dans la guerre d'Algérie?"

Editions Riveneuve

 

20-Aout-1955

«Visant Constantine, Philippeville et de nombreux centres du nord-constantinois, un sanglant mouvement insurrectionnel déclenché samedi à midi est écrasé en quelques heures» titre L'Echo d'Alger du 21 août 1955. Déclenchée le 20 août 1955 par l'Armée de libération nationale, la branche armée du FLN, avec le soutien d'une partie de la population, l'attaque vise simultanément une quarantaine de centres dans le nord-constantinois. On parle de «massacres des Européens», de répression féroce des parachutistes français avec «une centaine de victimes algériennes pour chaque victime européenne».

Au total, 133 civils européens au moins, 45 membres des forces de l'ordre et 35 musulmans francophiles ont été tués. Il est difficile de dénombrer les morts parmi les insurgés estimés à 6000 ou 7000. Au travers de l'étude de nombreuses sources françaises (administration, justice, police, armée, militaires appelés, pieds-noirs, presse) et algériennes (membres du FLN et de l'ALN, presse, archives), complétée par une importante recension de la presse mondiale, l'auteur revient sur les causes invoquées de ce soulèvement qui sont nombreuses et parfois hypothétiques. Il retrace l'organisation minutieuse de l'insurrection comme de la répression et analyse leurs conséquences sur ce qui allait devenir la guerre d'Algérie.

Roger Vétillard, est médecin cancérologue-pneumologue, est né à Sétif en 1944. Passionné par l'histoire de l'Algérie contemporaine, il y consacre de nombreuses recherches. Il est l'auteur de «Sétif, mai 1945 : massacre en Algérie» (éditions de Paris, Versailles, 2008) qui a reçu le prix Robert Cornevin de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (2008).



La mention spéciale du jury
à
Anne Dulphy
pour
"Entre l'Espagne et la France,
L'Algérie des Pieds-Noirs"

Edition Vendémiaire

LAlgerie-des-Pieds-Noirs

En 1962, à la veille de l'indépendance de l'Algérie, un Pied-Noir sur deux avait des origines espagnoles. Cette immigration, parvenue à son apogée dans le dernier tiers du XIXe siècle et jusqu'en 1914, s'est fondue dans le creuset algérien, qui a façonné une population aux mœurs, aux références et au langage spécifiques, partagée entre son pays d'origine, la «petite patrie» où elle vivait désormais, et la France, puissance tantôt bienveillante tantôt défiante à l'égard de ces nouveaux venus. Ainsi s'est tissée, en Oranie surtout, une trame faite d'emprunts culturels et de revendications politiques qui a donné une couleur particulière à toute la communauté des Français d'Algérie.

En mettant en lumière cet apport fondamental et méconnu, c'est à une autre histoire des Pieds-Noirs que convie cet ouvrage.

Anne Dulphy, est normalienne, agrégée, professeur d'histoire contemporaine à l'École polytechnique, chercheur rattaché au Centre d'histoire de Science Po. Elle a notamment publié La France au risque de l'Europe (2006). Ses recherches portent actuellement surles relations franco-espagnoles, plus particulièrement dans le cadre de l'Algérie française.

Actions Culturelles

Le Cercle : une communauté de recherche et un soutien à la création

Sauvegarder, défendre et transmettre la mémoire

Les actions principales menées par le Cercle algérianiste :