Articles

Imprimer

CVR du 6 Octobre 2006 : La revue " Valeurs Actuelles", généralement mieux inspirée.

Écrit par Michel Lagrot. Associe a la categorie Le Comité de Vigilance et de Riposte (CVR)

La revue " Valeurs Actuelles", généralement mieux inspirée, a publié un article en date du 6 octobre, mettant en cause la colonisation présentée en des termes inacceptables, en reférence aux scandaleux propos de Mme DJEBAR, et le recrutement des troupes indigènes qualifié d'"horreur". Ci après notre réponse:

à M. le rédacteur en chef
VALEURS ACTUELLES




Objet : « Point de vue » de C.CLERC /  6  oct 2006

Monsieur,

 L’article cité n’a pas manqué de susciter quelques réactions chez les membres de notre association, et évidemment chez l’ensemble de vos lecteurs français d’Algérie.

C’est avec un certain effarement que l’on voit évoqué un « Oradour algérien » faisant référence à notre « nouvelle académicienne ». Outre que cette dernière, pur produit de la colonisation, s’en proclame la pire ennemie, ce qui devrait en faire une référence des plus douteuses, Madame Clerc pourrait utilement relativiser l’évènement dont elle parle ( non précisé d’ailleurs...).

On observera d’abord que les actes de guerilla de 1845 ne sont pas le fait des colonisateurs mais des conquérants, ce qui n’est pas du tout la même chose. Piège dans lequel  votre journaliste n’est pas la seule à tomber, hélas...mais plus précisement, il est insultant de les comparer à Oradour, pour une raison simple et exprimée par le maréchal Bugeaud à l’époque : «  je leur fais la guerre qu’ils me font »....tout est dit je crois, et toutes les guerres du XIX° siècle se sont faites ainsi : Bugeaud, pur produit de la guerre d’Espagne, le savait mieux que personne.

Par ailleurs, qualifier d’horreur le fait d’avoir enrolé dans nos armées les « Indigènes », c’est carrément les insulter eux mêmes : presque tous étaient des volontaires, et le fameux film tant médiatisé a au moins montré une chose à travers les interviewes de ces anciens combattants :  Ils se sont tous, sans exception, montrés heureux et fiers d’avoir combattu pour la France.

Quant à la question faussement naïve posée dans le titre « faut-il recoloniser ? », avec proposition à l’appui, formulée sur le mode à demi humoristique, notre expérience de colonisateurs  fiers de l’avoir été répond sans équivoque :  le « co développement », les « nouvelles relations solidaires », tout cela n’est que fumisterie et faux semblants, on le constate tous les jours ( à nos frais...)... la seule façon d’aider le tiers monde sans gaspillage et efficacement, est d’y prendre le pouvoir, donc de reconstituer des colonies . Nous n’en n’avons ni le courage ni les moyens, ni sans doute l’intêret...C’est d’ailleurs ce que reconnait l’article à mi-mot...un petit effort et ce sera à mot entier !.

 Croyez, Monsieur, à mes sentiments distingués


M.LAGROT
Responsable CVR