Articles

Imprimer

CVR du 10 Août 2005 : Faussaires et terroristes

Écrit par Michel Lagrot. Associe a la categorie Le Comité de Vigilance et de Riposte (CVR)

Faussaires et terroristes


Depuis quelques mois, on peut assister à une campagne d’une extraordinaire virulence contre la mémoire et l’histoire de l’Algérie française, initiée selon un rite bien connu par un groupe d’ « intellectuels », appellation contrôlée dont tout le monde sait combien elle est totalement neutre et apolitique !.

Le prétexte de cette campagne ( il y aurait long à dire sur les vraies raisons )  est la loi de février 2005 stipulant dans un article le principe d’une reconnaissance par la France du «  coté positif de la colonisation » et sa mention dans les livres d’histoire de notre république....une évidence historique qui devrait se passer d’une loi, et de surcroit un voeu parfaitement inapplicable pratiquement. Bref, pas de quoi fouetter un chat, mais seulement de quoi hausser les épaules, d’autant que les Français d’Algérie n’ont été en rien associés à la rédaction du texte, quoiqu’on en ait dit .  

Cependant un prétexte en or était donné aux éternels porteurs d’eau de l’Anti France, au motif que cette loi impose, selon eux, une histoire officielle. Les bons apôtres.....ceux là même qui, sans loi ( mais surtout sans foi ) ont imposé par un vrai terrorisme intellectuel et politique une histoire, falsifiée dans ses moindres détails, de la colonisation, surtout en Algérie, se récrient aujourd’hui ! ceux là même qui, depuis des lustres, monopolisent la Télévision, envahissent les media , confisquent l’Histoire au bénéfice de leur idéologie , non sans un clin d’oeil permanent au Pouvoir complice  ( on n’est jamais trop prudent et  une carrière est vite compromise ) ceux là même viennent , la main sur le coeur, plaider l’honnêteté, la liberté d’expression et tutti quanti....ceux là même qui, dans leurs cours, leurs écrits, leurs déclarations, ne perdent jamais une occasion de transformer  en coupables les victimes de l’Histoire, sachant bien qu’il y a chez nous une catégorie de Français insultables et diffamables à merci, se drapent pour ce faire dans le pavillon des Droits de l’Homme !

Ces pharisiens ont déclaré, tout vibrants d’indignation, « qu’il appartenait aux historiens d’écrire l’Histoire »... certes ! mais lorsqu’un de leurs collègues universitaires a été suspendu et poursuivi pour avoir dit exactement la même chose dans les mêmes termes il y a quelques mois, ont ils protesté ?  lorsqu’une loi a été promulguée déclarant officiellement et historiquement l’esclavage crime contre l’Humanité, oû s’est manifestée leur indignation ?
 Lorsqu’on poursuit des historiens pour « révisionnisme » pour leurs recherches sur des évenements vieux de soixante ans et couverts par une vérité officielle scellée par la Loi, qu’ont ils trouvé à redire ?  

Cette campagne a été initiée, semble-t-il, par un certain Liauzu, obscur universitaire qui a trouvé son heure de gloire en se faisant relayer sans surprise par les tambours de la renommée, façon Monde, Libé et autres stipendiés de la Presse qui mange. Cet honorable historien a fustigé dans un de ses nombreux articles les gens du Cercle algérianiste coupables, à ses yeux,  « de se prendre pour des historiens ». Voire... que les membres du Cercle produisent depuis trente ans des conférences et des écrits sur des sujets qu’ils ont de bonnes raisons de connaitre mieux que personne ne veut pas dire qu’ils se prennent pour des historiens ... qu’importe ! Cependant il conviendrait que ce Liauzu nous explique comment il serait illégitime d’imposer une Histoire officielle, et légitime de n’accepter que les dires d’historiens tout aussi officiels ? Question posée.....à laquelle avaient très bien répondu le regretté camarade Staline et son affectionné Vichinsky. Ils ont fait école !

La campagne d’agitation de ces honorables correspondants s’est concrétisée en apothéose par une pétition pour l’abrogation de la loi, qui a ratissé dans le monde entier : on trouve  en tête, tous les chevaux de retour de la lutte
« anticolonialiste », un thème en or, suivis de plusieurs centaines d’inconnus aux titres souvent aussi ronflants et exotiques qu’invérifiables, probablement souvent piégés de bonne foi.. qui ne souscrirait, sans rien connaitre du sujet, à la défense de la liberté de l’historien !!??  Cette pétition a été diffusée, avec sa liste de signataires ( limitée à mille, restons modestes ; mais on s’étonne de ne pas y voir Mugabe, Fidel Castro et Zorro ) par presque toute la Presse écrite de France et de Navarre, accompagnée des courbettes de rigueur.

A ce déferlement d’injures et d’hypocrisie, nous avons opposé une pétition, volontairement limitée à des écrivains, professeurs et historiens, rédigée avec dignité, faite pour rappeler quelques vérités aux pouvoirs publics destinataires .

La pétition du Cercle algérianiste a été envoyée à soixante deux organes de presse : un seul l’a diffusée .....

Vous avez dit terrorisme ?



M.LAGROT
Responsable CVR
10/08/2005