Articles

Imprimer

CVR du 12 décembre 2003 : Une interview de Bernard Stasi le Figaro

Écrit par Michel Lagrot. Associe a la categorie Le Comité de Vigilance et de Riposte (CVR)

Une interview de Bernard Stasi le Figaro (9 décembre 2003)

Un récent numéro du Figaro (9 décembre 2003) comporte un article relatant une interview de Bernard Stasi, titré, sans doute par ironie, " Homme de bonne foi ", lequel se qualifie de " profondément chrétien "….

Après une série de propos qui ne sortent pas des tartes à la crème de toute interview politique bien pensante, ce personnage qui dit avoir passé une année en Algérie comme directeur de cabinet du préfet d'Alger, exprime sur la situation de cette province française l'opinion suivante : " c'était l'apartheid, un million de pieds-noirs avaient tous les droits et les autres rien "

Le moins qu'on puisse dire est que cette affirmation est …osée ! Certes nous savons depuis longtemps la haine " profondément chrétienne " que voue M. Stasi à ses compatriotes d'outre-mer qui n'ont pas la chance d'être, comme lui, italo-cubains. Nous comprenons bien qu'un directeur de cabinet préfectoral à l'époque de L. Joxe était plus souvent réfugié dans son bunker de la cité protégée de Rocher-Noir qu'en prise avec la réalité du terrain ; et qu'au reste, un brillant diplômé de l'ENA n'a que faire du courage ordinaire de la plèbe, surtout quand cette dernière n'est que pied-noire…

Néanmoins on pourrait poser à ce savant politicien quelques questions élémentaires : a-t-il vu là-bas des écoles interdites aux musulmans ? A-t-il constaté que les transports en commun séparaient les races ou les sexes ? a-t-il visité les amphis universitaires ou les services hospitaliers et constaté de la ségrégation ? A-t-il jeté un coup d'œil dans les usines, les chantiers, les plages, les restaurants ou les cinémas et vu une séparation quelconque entre les uns et les autres ? A-t-il vu un privilège de quelque nature que ce fut dans la propriété foncière ou immobilière ? Est-il seulement une seule fois descendu dans la rue ?

Pour ce qui concerne " tous les droits " des Pieds-Noirs, est ce que par hasard ceux ci ne relevaient pas du droit ordinaire de la République au même titre que les autres Français ? et pour les musulmans, M.Stasi n'a-t-il jamais entendu parler de l'Assemblée algérienne ?

La vérité est que nous connaissons fort bien la réponse à toutes ces questions et à bien d'autres encore… mais nous savons bien aussi que plus le mensonge est gros, plus il est écouté, et que pour certains " hommes de bonne foi ", la diffamation sans risque est un exercice très politique. Et si nous ne demandons certes pas à ce politicien de nous aimer - Dieu garde ! - on pourrait lui demander , sinon l'honnêteté, ( à l'impossible nul n'est tenu ) au moins le silence sur ce qu'il ne connaît pas…

Pour corser son auto-portrait, - on n'est jamais mieux servi que par soi-même - notre homme se définit comme " un bon garçon " et nous confie avec suavité : " j'ai toujours aimé mettre les gens d'accord " !

Hyères le 12/12/03

Le responsable CVR
M.LAGROT