Articles

Imprimer

Le Cercle demande à Philippe DOUSTE-BLAZY, Ministre des Affaires Étrangères, une clarification de ses positions à la suite de ses déclarations sur la loi du 23 février 2005

Écrit par Administrateur. Associe a la categorie Loi du 23 Février 2005 sur les rapatriés

Le Cercle Algérianiste demande à Philippe DOUSTE-BLAZY,
Ministre des Affaires Étrangères, une clarification de ses positions
à la suite de ses déclarations sur la loi du 23 février 2005
portant sur l'action positive des rapatriés d'Algérie


Le Cercle Algérianiste a interpellé, aujourd'hui, le Ministre des Affaires Étrangères, Monsieur Philippe DOUSTE-BLAZY, en lui demandant de clarifier ses positions à l'égard de la communauté Pied Noire à la suite de ses déclarations ambiguës sur la loi du 23 février 2005 portant reconnaissance des rapatriés.

Il lui a rappelé qu'il avait lui même été à l'origine de la proposition de loi en faveur de la reconnaissance de l'action positive des Français d'Algérie et que ses récentes déclarations condamnant cette même loi, votée par l'UMP, avaient provoqué un trouble profond au sein de la communauté Pied Noire.

Le Cercle Algérianiste a vivement déploré, également, le silence assourdissant du Chef de l'Etat et du Ministre des Affaires Étrangères face aux insultes et provocations renouvelées du Président Algérien BOUTEFLIKA comparant la présence française en Algérie à l'occupation Nazie et demandé que les ambiguïtés soient levées quant à la repentance à sens unique que s'apprêterait à reconnaître la France, dans le cadre du futur traité d'amitié Franco-Algérien.