Articles

Imprimer

60 % des Français favorables à ce que les programmes scolaires reconnaissent le rôle positif de la colonisation

Écrit par Administrateur. Associe a la categorie Loi du 23 Février 2005 sur les rapatriés

Ce nouveau sondage illustre le divorce entre les « élites » et le peuple

Alors qu’un sondage CSA, réalisé en décembre 2005, avait montré que 64 % des Français étaient favorables à ce qu’il soit indiqué dans la loi que les programmes scolaires reconnaissent le rôle positif de la colonisation française contre 29 % opposés, un nouveau sondage, réalisé en janvier 2006, confirmait cette première tendance. En effet, après plus d’un mois de battage médiatique et de terrorisme intellectuel contre le fameux article 4 sur les manuels scolaires, ils étaient encore 60 % de Français contre 33 % à considérer comme justifié le fait d’intégrer les aspects positifs de la colonisation. 70 % des partisans de droite et 53 % de ceux de gauche affichaient, ainsi, leur opinion en faveur de la loi. Toutes les tranches d’âge se révélaient également favorables, des moins de 30 ans aux plus de 75 ans, à cette intégration dans les manuels scolaires. L’ensemble des forces politiques (PS, UDF, UMP, MPF, FN et même l’extrême gauche) s’affirmait favorable à la loi, seuls les partisans du PC et des Verts étaient en décalage sur ce point. S’agissant des catégories sociales, il faut noter, enfin, que 64 % des non diplômés et 35 % des possesseurs de diplôme supérieur à BAC + 2 soutenaient l’article 4 ce qui fit dire à nos détracteurs que, bien évidemment, cela était la preuve que plus on est instruit plus, forcément, on est lucide.

« Que la populace est effrayante parfois ! », devaient penser ces historiens idéologues auxquels il ne serait bien évidemment pas venu à l’idée de considérer que le bourrage de crâne lié à leur enseignement de la colonisation n’y était peut-être pas pour rien.

L’algérianiste