Articles

Imprimer

Lettre ouverte à Wladyslav Marek, président de la FNACA

Écrit par Thierry Rolando. Associe a la categorie Communiqués de Presse

Cercle algérianiste national
Fédération des Cercles algérianistes

Narbonne, Le 26 mars 2010

Monsieur Wladyslav Marek
Président national de la FNACA
37/39 rue des Catines
75973 PARIS CEDEX 20


Objet : Commémoration par la FNACA du 19 mars 1962 à Bayonne

Monsieur le Président,

Le 19 mars dernier, la FNACA commémorait, à nouveau, la date du cessez‐le‐feu en Algérie, sinistre date qui comme chacun le sait signifie pour des milliers de militaires français, appelés ou engagés, de Harkis et de Pieds‐Noirs le début d'un long calvaire.

Je ne m'étendrai pas sur le caractère inacceptable de cette commémoration qui chaque année, ravive les blessures et avive les fractures d'un grand nombre de nos compatriotes qui ont perdu, après le 19 mars 1962 en Algérie, un être cher, enlevé et sauvagement assassiné par le FLN, dont par ailleurs votre association dans un exercice de contre-vérité historique entend trop souvent masquer les réelles responsabilités.

Nous ne pouvons, dès lors, que condamner votre volonté d’imposer à tout prix comme date de commémoration de la fin de la guerre d’Algérie, celle du 19 mars 1962 plutôt que de contribuer en concertation avec tous ceux que le drame de la guerre d’Algérie a touché, à choisir une date consensuelle qui rassemble la Nation dans le souvenir et soit digne de la mémoire de toutes les victimes françaises, civiles et militaires.

Mais cette année, la FNACA est allée plus loin encore, puisqu'à Bayonne certains de ses militants, tels que le rapportent les journaux Sud Ouest des 20 et 24 mars derniers, ont pris à partie physiquement un Français d'Algérie, Monsieur Jean‐Yves Barrère qui venait faire part de la détresse et de la tristesse de nombre d'entre nous face à cette indigne commémoration.

Ces procédés violents sont inacceptables et constituent une illustration supplémentaire du mépris que la FNACA affiche ouvertement pour le drame de milliers de Harkis et de Pieds-Noirs aujourd’hui encore déchirés par la peine et la douleur. Ces exactions ne sauraient, bien évidemment à nos yeux, rester impunies.

C'est la raison pour laquelle, nous appelons non seulement tous nos adhérents, ainsi que ceux des associations amies à une plus grande mobilisation pour dénoncer les actes de ce type, mais nous apportons également notre total soutien à Monsieur Jean‐Yves Barrère, dans le cadre des procédures en justice qui lui sera opportun d’intenter contre votre association.

Avec mes sentiments distingués.

Thierry Rolando
Président national


Copie à Monsieur le Président de la FNACA de Bayonne

Association culturelle des Français d’Afrique du Nord


B.P. 213 – 11 102 Narbonne Cedex – Tél. 04 68 32 70 07 – Fax 04 68 90 78 05 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.