Articles

Imprimer

Le Cercle Algérianiste dit non à la présence du Président BOUTEFLIKA, à Toulon, pour le 60ème anniversaire du débarquement de Provence.

Écrit par Thierry Rolando. Associe a la categorie Communiqués de Presse

Le Cercle Algérianiste dit non à la présence du Président BOUTEFLIKA, à Toulon, pour le 60ème anniversaire du débarquement de Provence.

Le 15 août prochain, à Toulon, en présence du Président de la République, sera commémoré le 60ème anniversaire du débarquement de Provence ainsi que le sacrifice de milliers de Français d'AFN pour libérer le territoire.

Comment oublier, en effet, que sur 400 000 hommes mobilisés au sein de l'armée d'Afrique, plus de 40 000 tombèrent au combat dont un grand nombre qui n'avait jamais connu auparavant la métropole ?

Comment ne pas rappeler que plus de 160 000 européens d'Afrique du Nord, représentant 17 % de la population, soit l'un des plus forts taux de mobilisation, furent envoyés au combat ?

C'est pourquoi, la communauté des Français d'Afrique du Nord attend, enfin, de la Nation le geste solennel de reconnaissance dû à ces combattants.

Or, la confirmation de la venue du Président Algérien BOUTEFLIKA, à Toulon, pour la commémoration de cet évènement, vient jeter une ombre indiscutable sur cette cérémonie qui requiert dignité et recueillement.

La Fédération Nationale des Cercles Algérianistes considère que la présence d'Abdelaziz BOUTEFLIKA, qui s'est distingué à plusieurs reprises par ses propos haineux et provocateurs à l'égard des Harkis comme des Pieds Noirs, est particulièrement déplacée et insupportable à la communauté des anciens combattants comme à celle des Français d'Algérie.

Il appartient donc à l'Etat de revenir sur cette funeste invitation et de permettre que ce 60ème anniversaire se déroule dans les conditions de dignité et de recueillement que chacun est en droit d'attendre.

Le sacrifice de milliers d'enfants d'Algérie, du Maroc et de Tunisie qui ont cru en la France et ont combattu pour elle l'exige.