Articles

Imprimer

Communiqué de presse : Quand le CRAN dérape et stigmatise les Pieds-Noirs

Écrit par CINI. Associe a la categorie Communiqués de Presse

Quand le CRAN dérape et stigmatise les Pieds-Noirs

Le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), qui a pignon sur rue, et affiche pour ambition de lutter contre le racisme, vient de se livrer à une étude classant les 50 plus grandes villes de France, pour leur lutte contre les discriminations liées aux origines.

Les conclusions de cette étude indiquent, selon le CRAN, que la région la moins dynamique en matière de lutte contre le racisme est incontestablement la région PACA, dont quatre villes, Avignon, Toulon, Aix-en-Provence et Marseille, figurent parmi les dix villes les plus mal notées.

Ces résultats médiocres en matière de lutte contre le racisme, s'expliqueraient, selon le CRAN, notamment par la forte présence des Français d'Algérie.

Ainsi, les Français d'Algérie seraient à nouveau coupables dans leur intégralité, du péché de racisme, et dénoncés à la vindicte populaire par ceux-là même qui luttent soi-disant contre les discriminations.

Ces propos discriminatoires à l'égard des Pieds-Noirs, dénoncés une fois de plus comme boucs émissaires des dérives racistes de la société, sont insupportables.

Nous exigeons du CRAN, des excuses publiques à l'égard de la communauté des Français d'Algérie, et incitons tous nos compatriotes à faire part de leur émotion et de leur colère, en protestant par écrit, auprès de :

Mr Louis - Georges TIN
Président du CRAN
8 Rue du Général Renault
75011 – PARIS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une fois de plus, le Cercle algérianiste interpelle le gouvernement en lui demandant de mettre un terme à cette tendance inquiétante de multiplication des propos racistes et discriminatoires à l'égard des Pieds-Noirs.

D'ores et déjà, nous demandons à nos avocats d'examiner les conditions de dépôt d'une plainte pour « discrimination et incitation à la haine raciale», contre le CRAN.

Thierry Rolando
Président national du Cercle algérianiste

Cliquez ici pour télécharger au format pdf  

Quand le CRAN dérape et stigmatise les Pieds-Noirs

Le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), qui a pignon sur rue, et affiche pour ambition de lutter contre le racisme, vient de se livrer à une étude classant les 50 plus grandes villes de France, pour leur lutte contre les discriminations liées aux origines.

Les conclusions de cette étude indiquent, selon le CRAN, que la région la moins dynamique en matière de lutte contre le racisme est incontestablement la région PACA, dont quatre villes, Avignon, Toulon, Aix-en-Provence et Marseille, figurent parmi les dix villes les plus mal notées.

Ces résultats médiocres en matière de lutte contre le racisme, s’expliqueraient, selon le CRAN, notamment par la forte présence des Français d’Algérie.

Ainsi, les Français d’Algérie seraient à nouveau coupables dans leur intégralité, du péché de racisme, et dénoncés à la vindicte populaire par ceux-là même qui luttent soi-disant contre les discriminations.

Ces propos discriminatoires à l’égard des Pieds-Noirs, dénoncés une fois de plus comme boucs émissaires des dérives racistes de la société, sont insupportables.

Nous exigeons du CRAN, des excuses publiques à l’égard de la communauté des Français d’Algérie, et incitons tous nos compatriotes à faire part de leur émotion et de leur colère, en protestant par écrit, auprès de :

Mr Louis - Georges TIN

Président du CRAN

8 Rue du Général Renault

75011 – PARIS

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une fois de plus, le Cercle algérianiste interpelle le gouvernement en lui demandant de mettre un terme à cette tendance inquiétante de multiplication des propos racistes et discriminatoires à l’égard des Pieds-Noirs.

D’ores et déjà, nous demandons à nos avocats d’examiner les conditions de dépôt d’une plainte pour « discrimination et incitation à la haine raciale», contre le CRAN.

 

                                                                                           Thierry ROLANDO

            Président National du Cercle algérianiste