Articles

Imprimer

Communiqué de presse : Hommage aux personnalités issues des anciennes colonies - E. Macron ne doit pas s'enfermer dans une démarche partisane.

Écrit par Thierry Rolando. Associe a la categorie Communiqués de Presse

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Cercle algérianiste demande à Emmanuel Macron de ne pas s'enfermer dans une approche partisane en matière d'hommage aux personnalités issues des anciennes colonies

Le chef de l’État, Emmanuel MACRON, a confié à l’historien Pascal BLANCHARD, connu pour ses positions indigénistes et décolonialistes, le soin d’établir une liste de personnalités issues des Outre-Mer et des anciennes colonies, afin d’aider les maires de France dans le choix des dénominations de rues et bâtiments publics.

Pascal BLANCHARD a remis, le 12 mars dernier, une liste de 318 noms rassemblant des personnages qui auraient contribué à notre histoire, mais n’auraient pas encore trouvé leur place dans notre mémoire collective.

À la lecture de ces noms, force est de constater que quasiment toutes les personnalités ayant un lien avec l’Algérie, de Messali HADJ à Mustapha ZITOUNI capitaine des footballeurs du F.L.N., en passant par Frantz FANON, directeur du journal du F.L.N. El Moudjahid ont un dénominateur commun, celui d’avoir combattu la France.

En revanche, tous ceux, médecins, enseignants, scientifiques qui ont apporté autant à la France qu’à l’Algérie, quelle qu’ait été leur confession, et qui méritent pourtant, et en priorité, la reconnaissance de la Nation française toute entière, ont été volontairement écartés.

Comment accepter, par exemple, que des militants FLN soient honorés en France, et que soient passés sous silence, parmi bien d’autres, le Docteur Renée ANTOINE qui soigna admirablement les populations musulmanes du trachome, le Bachaga Saïd BOUALAM, ancien vice-président de l’Assemblée nationale, figure incontournable de la communauté Harkie, ou l’avocat Ali CHEKKAL qui fut assassiné par le FLN en 1957, à Paris ?

C’est la raison pour laquelle, dans un esprit d’équité des mémoires, le Cercle algérianiste a demandé à l’Etat, notamment dans la perspective du 60ème anniversaire de l’exode dramatique des Français d’Algérie, d’honorer des personnalités de confessions diverses dont l’engagement, au service du développement de l’Algérie, est unanimement reconnu.

Cette liste de 73 personnalités, intitulée « Nos portraits de France », adressée à Emmanuel Macron, se veut donc un complément dépassionné et éloigné de toute approche militante.

Il est désormais grand temps, 60 ans après l’arrachement brutal des Français d’Algérie à leur terre natale, qu’un légitime hommage soit rendu à tous ceux qui ont œuvré de l’autre côté de la Méditerranée de manière pacifique au service de toutes les communautés, sans distinction.

Thierry ROLANDO
Président national du Cercle algérianiste
Le 2 septembre 2021

 

Portraits de France