Centre de Documentation des Français d\'Algerie
La mémoire partagée ne peut se faire que dans la vérité historique. Ce centre sera un endroit où l’on trouvera tous les documents permettant de comprendre. Ce projet a été possible grâce à la volonté et l’étroite collaboration entre le Cercle algérianiste et la Ville de Perpignan. Le Cercle algérianiste a trouvé à Perpignan, l’écoute et les moyens qui vont lui permettre de poser les bases de ses actions. Né en 1973, à Toulouse de la volonté d’une poignée d’étudiants originaires d’Algérie, de faire survivre une province française disparue géographiquement mais toujours vivante dans le coeur d’un million d’âmes, le Cercle algérianiste, dès sa création, publie son Manifeste destiné à faire connaître ses objectifs et l'esprit dans lequel il entend les poursuivre. A Perpignan, la ‘section catalane’ du Cercle voit le jour en 1976. Depuis 1980, la Ville de Perpignan met à disposition de cette association des locaux qui lui ont permis de rassembler de nombreux témoignages matériels et immatériels qui constituent aujourd’hui un fonds documentaire d’exception.
La Ville a financé la rénovation d’un bâtiment emblématique le Couvent Sainte-Claire, qui fut aussi une ancienne prison, en vue de l’installation du Centre de Documentation. Une convention de partenariat a été passée avec le Cercle algérianiste pour la mise à disposition de l’ensemble de son fonds documentaire (archives, livres, objets, films…).
Le Centre de Documentation des Français d’Algérie est l’une des parties de l’ensemble du Pôle Muséal de la Ville de Perpignan, en cours de réalisation.