Imprimer

Les Evêques d'Algérie (les diocèses) - 1

Écrit par Jean GUEYDAN. Associe a la categorie Chrétiennes

Diocèse d'Oran

1-Antiquité et Moyen-âge : 400 à 1100

Le plus ancien évêque connu est cité à Benian en 401; il y avait encore un évêque de nom inconnu à Tlemcen au XIe siècle. Tout au long de ces sept siècles, on connaît seulement vingt-six villes épiscopales et trente-sept évêques, parfois sans nom et souvent sans certitude.

2-Époque moderne (depuis 1866)

La première église à Oran date de 1844. En 1851, le nombre des prêtres et des fidèles devint suffisant pour justifier la présence permanente d'un proche collaborateur de l'évêque et le père Compte-Calix y fut nommé vicaire général résidentiel. Celui-ci, lors de la création du diocèse le 27.7.1866, en fut nommé administrateur apostolique, puis, à l'arrivée d'un évêque, reprit ses fonctions antérieures de vicaire général à Alger.

COMPTE-CALIX Pierre François
français; Lyon (F-69000) 8.6.1810; chanoine et vicaire général Alger cité 1846 (51); vicaire général résidentiel Oran 1851 (66); administrateur apostolique Oran 25.7.1866 (67); vicaire général Alger 8.9.1867 (75); év. Oran? 11.1875; 10.1875, 65 ans, avant de savoir qu'il était nommé évêque.

Le premier évêque d'Oran, nommé par le gouvernement impérial, l'Empire fut Mgr Callot.

CALLOT (Jean Baptiste) Irénée
français, Beaujeu (F-69430) 22.11.1814; ordonné 1838; curé Lyon (F-69000); évêque d'Oran 12.1.1867 (75); consacré Lyon 22.9.1867; intronisé 8.9.1867; Beaujeu 1.11.1875, 61 ans.

En suite de la mort de Mgr Callot, le gouvernement nomma Mgr Compte-Calix, début novembre, mais celui-ci était mort fin octobre. Le décret de nomination fut signé mais ne fut pas publié au Journal officiel. L'intérim fut assuré par Mgr Lavigerie, avec le titre d'administrateur apostolique (voir sa notice sous le titre Alger) jusqu'à la nomination en 1876, par le gouvernement de la République de Mgr Vigne.

VIGNE Louis (Joseph Marie Ange)
français; Grignan (F-26230) 15.12.1826; ordonné 1850; vicaire général Valence (F-26000); évêque Oran 3.4.1876 (80); évêque Digne (F-04000) 30.1.1880 (85); archevêque Avignon (F-84000) 13.1.1885; 9.11.1895, 69 ans.

En 1880, Mgr Vigne fut remplacé par Mgr Ardin.

ARDIN Pierre (Marie Etienne Gustave)
français; Clairvaux (F-39130) 29.10.1840; ordonné Versailles (F-78000) 1864; vicaire général Versailles; évêque Oran 27.2.1880 (83); consacré 1.5.1880; évêque La Rochelle (F-17000) 27.3.1883 (92); archevêque Sens (F-89100) 10.6.1892 11); Sens 21.11.1911, 71 ans.

Quatre ans plus tard, Mgr Ardin fut remplacé par Mgr Gaussail.

GAUSSAIL Noël (Mathieu Victor Marie)
français; Beaupuy (F-82600) 24.12.1824; curé Philippeville (Skikda, A-21000); évêque Oran 27.3.1884 (86); consacré Philippeville, dans son église, 1.5.1844; évêque Perpignan (F-66000) décret 2.3.1886, intronisé 10.6.1886 (99); Perpignan 16.2.1899, 75 ans.

Deux ans plus tard, Mgr Gaussail fut remplacé par Mgr Soubrier

SOUBRIER Géraud (Marie), dit GÉRAUD-SOUBRIER.
français; Badailhac (F-15800) 13.1.1826; ordonné 1849; curé Alger 1872; chanoine cathédrale Alger; évêque Oran 9.6.1886 (décret 2.3.1886) (98); consacré Alger 2.10.1886; demission (raison de santé) 1898; évêque titulaire Samosata (Samsat, Turquie) 24.3.1898; 1.8.1899, 73 ans.

En 1898, Mgr Soubrier fut remplacé par Mgr Cantel.

CANTEL Edouard (Adolphe)
français; Marseille (F-13000) 22.6.1836; ordonné 24.6.1860; curé Paris (F-75000); évêque Oran 28.11.1898 (1910); consacré Paris, église du Saint Sacrement (dont il était curé) 24.2,1899; intronisé 14.3.1899; Oran 10.12.1910, 74 ans.

Au décès de Mgr Cantel, en 1910, un fait nouveau était intervenu : la séparation des églises et de l'Etat. En conséquence, ce fut le Saint-Siège qui nomma Mgr Capmartin en 1911.

CAPMARTIN Pierre-Firmin
français; Cenon (F-33150) 22.7.1855; ordonné 20.12.1879; curé La Réole (F-33190); évêque Oran 19.2.1911 (14); consacré Bordeaux (F-33000) 18.4.1911; intronisé 23.5.1911; Oran 25.12.1914, 59 ans.

Quatre ans plus tard, Mgr Capmartin fut remplacé par Mgr Légasse.

LÉGASSE Christophe (Louis)
français; Bassussarry (F-64200) 24.8.1859; ordonné 13.7.1884; préfet apostolique Saint-Pierre-et-Miquelon 14.11.1899 (1915); évêque Oran 6.12.1915 (20); consacré Bayonne (F-64100) 22.2.1916; intronisé 14.3.1916; évêque Périgueux (F-24000) 13.8.1920 (21); 30.7.1931, 72 ans.

Bien que nommé évêque du diocèse de Périgueux, Mgr Légasse resta administrateur apostolique de celui d'Oran jusqu'a l'intronisation de Mgr Durand. Celui-ci dirigea de son mieux son diocèse pendant les deux guerres, et notamment pendant la période difficile en Algérie des années 1942-1945.

DURAND Léon
français; Oran 27.7.1878; ordonné Rome 29.3.1092; évêque titulaire Hétalonie 10.1.1919 (région de Damas, Syrie; on s'est alors aperçu que cet évêché disparu n'existait pas, ou plus exactement que Hétalonie était le deuxième nom d'un autre évêché disparu); évêque titulaire Tricomia (Kaymaz, Turquie) et évêque auxiliaire Marseille 10.3.1919 (21); consacré Marseille 3.5.1919; évêque Oran 11.10.1920 (45); intronisé 2.2.1921;  20.3.1945, 67 ans.

Mgr Durand fut remplacé par Mgr Lacaste qui œuvra efficacement pour les chrétiens de son diocèse, malmenés par les événements politiques; une grande reconnaissance lui est due par les dispersés.

LACASTE Bertrand
français; Accous (F-64490 26.6.1897; ordonné 12.3.1923; évêque Oran 29.12.45 (72) ; consacré 25.3.1946; démission et évêque émérite Oran 7.12.1972 (94);  20.4.1994, 97 ans.

Mgr Lacaste fut remplacé en 1972 par Mgr Teissier qui fut nommé archevêque coadjuteur à Alger en 1988 (voir sa notice sous le titre Alger). En conséquence de sa mutation à Alger, Mgr Teissier fut remplacé par Mgr Claverie qui avait passé son enfance à Alger.

CLAVERIE Pierre (Lucien)
français puis algérien; Alger 8.5.1938; O.P. (Ordre des Frères prêcheurs = Dominicains); ordonné 4.7.1965; évêque Oran 25.5.1981 (=> 96); consacré 2.10.1981; t Oran 1.8.1996, 58 ans, assassiné en même temps que son fidèle chauffeur musulman, Mohamed Bouchikmi.

Les confidences de Mgr Claverie, dans les mois qui ont précédé son assassinat, prouvent qu'il le prévoyait et qu'il acceptait de faire le sacrifice de sa vie pour la gloire de Dieu et le pardon des islamistes criminels. Il n y a plus d'évêque à Oran, ville où, sous l'épiscopat de Mgr Lacaste, les chretiens étaient plus nombreux que les musulmans.

Diocèse de Constantine (époque moderne)

La première église fut ouverte à Constantine en 1838, mais le diocèse fut créé le 25 juillet 1866 en même temps que celui d'Oran et par démembrement de celui d'Alger.

Le premier évêque, nommé par le gouvernement français en 1867, fut Mgr de Las Cases.

LAS CASES Félix (Barthélemy de)
français; Poudis 12.9.1819; était marié et avait des enfants; entré au séminaire après veuvage; ordonné le 14.7.1861; curé d'Angers; vicaire général de Périgueux; évêque de Constantine 12.1.1867 (70); consacré Paris 4.1867; démission 22.8.1870; chanoine d'honneur Constantine 1872; Béziers 1880, 61 ans.

Le 23 septembre 1867, pour honorer ce nouveau diocèse, le Pape décida de lui unir l'ancien et prestigieux diocèse disparu de Hippo-Regius (ex Bône devenu A-23000 Annaba).

En suite de la démission de Mgr de Las Cases en 1870, Mgr Lavigerie fut nommé administrateur apostolique et le resta pendant deux ans (voir « L'Algérianiste » n° 84).

En 1872, Mgr Robert fut nommé évêque.

ROBERT Joseph Louis
français ; Annonay 22.3.1 819; vicaire général Viviers ; évêque Constantine 6.5.1872 (78); consacré Alger 13.10.1872; intronisé 19.10.1872; évêque Marseille 13.6.1878 (99); 1900, 81 ans.

En 1878, Mgr Robert, nommé à Marseille, fut remplacé par Mgr Dusserre (voir « L'Algérianiste » n° 84) et celui-ci nommé archevêque coadjuteur d'Alger en 1880, fut remplacé par le Père Gillard qui mourut avant d'être consacré.

GILLARD François (Charles Marie)
français; 1839; vicaire général Alger 1870; évêque Constantine 12.2.1880; 27.9.1880, 41 ans, avant d'être consacré.

Mgr Lavigerie fut alors nommé à nouveau administrateur apostolique et le resta pendant un an, jusqu'à la nomination, en 1881, de Mgr Combes (voir « L'Algérianiste » n° 84).
En 1883, Mgr Combes, nommé archevêque de Carthage, fut remplacé par Mgr Jullien-Laferrière.

JULLIEN-LAFERRIÈRE Ludovic (Henri Marie Ixile)
français; Paris 7.9.1838; évêque Constantine 29.1.1 894 (96); consacré Paris 25.7.1894; Paris 1896; 58 ans.

Celui-ci, décédé en 1896, fut remplacé par Mgr Gazaniol.

GAZANIOL Jules (Etienne)
français; Toulouse 28.2.1845; ordonné Alger 1867; curé Alger puis cathédrale Tunis 1881; vicaire général Carthage 1888; archidiacre Tunis 17.5.1892; évêque titulaire Tuburbo Majus (Tébourba, T-1130) et évêque auxiliaire Carthage 13.2.1 896 (1913); intronisé 11.3.1 897; démission 1913; évêque titulaire Modra (Mudurnu, Turquie) 225.5.1913 (17); Toulouse 1917, 73 ans.

Mgr Gazaniol, démissionnaire en 1913, fut remplacé par Mgr Bouissière, mais, fait nouveau résultant de la loi de séparation du 8.12.1 905, celui-ci fut nommé par le Pape.

BOUISSIÈRE Jules (Alexandre Léon)
français; Saint-Amand-Valtoret 1.4.1860; vicaire général Oran 1899; évêque Constantine 24.5.1913 (16); consacré Oran 2.7.1913; intronisé 9.10.1913; Carcassonne 9.9.1916, 56 ans.

Celui-ci, décédé en 1916, fut remplacé par Mgr Bessière.

BESSIÈRE François (Amiel)
français; Saint-Chinian 28.12.1869; ordonné 29.6.1892; curé Sidi-Bel-Abbès; évêque Constantine 24.12.1916 (=23); consacré 114.4.1917; intronisé 3.5.1917; t Aix-en-Provence 30.10.1923, 54 ans.

Celui-ci, décédé en 1923, fut remplacé par Mgr Thiénard.

THIÉNARD Emile (jean François)
français; Ravel (Salmeranges) 14.4.1873; ordonné Alger 3.11.1895; évêque Constantine 24.3.1924 (c45); consacré 1.5.1924; 26.10.1945, 72 ans.

Celui-ci, décédé en 1945, fut remplacé par Mgr Duval.

DUVAL Léon-Etienne
français puis algérien; Chenex 9.11.1903; ordonné Rome 18.12.1926; évêque Constantine 8.11.1946 (54); consacré 11.2.1947; archevêque Alger 3.2.1954 (88); créé cardinal 22.2.1965 avec titre prêtre Sainte-Balbine; démission et archevêque émérite Alger 19.4.1988; Alger 30.5.1996, 93 ans.

Lorsque Mgr Duval fut nommé archevêque d'Alger en 1954, il fut remplacé par Mgr Pinier.

PINIER Paul (Pierre)
français; Chanzeaux 20.10.1 899; ordonné 22.7.1922; secrétaire géné­ral de l'Université catholique de l'Ouest; évêque titulaire Prusiade (Usküb, Turquie) 13.12.1947 (54); consacré 6.3.1948; évêque auxiliaire Alger 13.12.1947 (54); évêque Constantine 27.3.1954 (70); démission 31.1.1970; évêque titulaire Saetabis (Jativa, région de Tolède) 31.1.1970 (71); démission 5.1.1971; évêque émérite Constantine 1971 (72); 8.4.1992, 93 ans.

Mgr Pinier ayant démissionné en 1970, fut remplacé par Mgr Scotto dont la candidature avait été proposée, pour ne pas dire imposée à Rome par le tout nouveau cardinal Duval.

Un très grand nombre de personnes chrétiennes, juives ou athées, ont jugé les opinions personnelles de Mgr Scotto incompatibles avec des fonctions épiscopales; les familles des victimes du terrorisme n'ont pas admis l'aide morale et matérielle qu'il avait apporté aux terroristes et l'indécence avec laquelle il festoyait avec eux.

SCOTTO Jean
français; Hussein-Dey 1.4.1913; ordonné 29.6.1936 ; évêque Constantine 10.8.1970 (83); consacré 3.10.1970; démission
évêque émérite Constantine 25.3.1983; 8.9.1993, 80 ans.

Mgr Scotto, démissionnaire, fut remplacé par Mgr Piroird.

PIROIRD Gabriel
français puis algérien; Lyon 5.10.1932; Pradosien (Institut Prado); ordonné 27.6.1964; curé Bougie (Bejaïa); évêque Constantine 25.3.1983; consacré 3.6.1983.

Mgr Piroird est encore en fonction aujourd'hui.

L'actuel diocèse de Laghouat

Le diocèse de Laghouat compte à ce jour 3200000 habitants dont 250 catholiques(2); il se compose de dix paroisses desservies par vingt prêtres, tous réguliers.
Il correspond à l'immensité de ce qu'on appelait naguère les Territoires du Sud, sous la réserve que la ville de Laghouat était autrefois incluse dans le département d'Alger et en fut extraite peu avant l'indépendance pour devenir préfecture.
L'histoire de ses évêques se limite à la période moderne; elle se divise cependant en deux parties, car deux personnes morales territoriales ont existé. Je les nommerai pour simplifier Sahara et Laghouat ce qui, sans être faux, n'est pas d'une parfaite exactitude puisque la première est devenue Soudan tandis que la seconde avait commence par être Ghardaïa.

Chapitre I – le Sahara (depuis 1867)

En 1867, Mgr Lavigerie fut nommé délégué apostolique pour le Sahara. Le mot "délégué" marque le fait qu'il n'était pas chargé d'une circonscription clairement délimitée, mais qu'on lui confiait une région, une zone, une terra incognita que les cartographes de l'époque laissaient en blanc dans leurs tracés.
Cependant, le 6 août 1868, la préfecture apostolique du Sahara fut créée et Mgr Lavigerie en fut nommé préfet apostolique (voir "L'Algérianiste" n° 84, p 22).
Sur la proposition de Mgr Lavigerie, le père Toulotte fut nommé préfet apostolique coadjuteur en 1891.
Le 6 mars 1892, la préfecture apostolique fut élevée au rang de vicariat apostolique du Sahara, avec siège à Biskra. Mgr Lavigerie en fut nommé vicaire apostolique et Mgr Toulotte, vicaire apostolique coadjuteur.
A la mort de Mgr Lavigerie la même année, Mgr Toulotte fut nommé vicaire apostolique. Il choisit alors Ghardaïa pour siège du vicariat.

TOULOTTE Anatole
français; Lisbourg 7.1.1832; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); ordonné 24.10.1874; évêque titulaire Thagaste (Souk-Ahras) 1907 et préfet apostolique coadjuteur Sahara 2.6.1891 (92); consacré 12.7.1891; vicaire apostolique coadjuteur Sahara 1892 (92); vicaire apostolique Sahara 26.11.1892 (97); démission 1897; 23.1.1907, 75 ans.

En 1898, Mgr Toulotte fut remplacé par Mgr Hacquard.

HACQUARD Augustin
français; Albestroff 18.9.1860; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); réside à Ghardaïa; évêque titulaire Rusicade (ex Philippeville, Skikda) et vicaire apostolique Sahara 18.1.1898 (1901); 4.4.1901, 41 ans.

En 1901, Mgr Hacquart fut remplacé par Mgr Bazin.

Cependant, le vicariat apostolique du Sahara fut amputé de Ghardaïa le 19 juillet 1901. Mgr Bazin en transféra alors le siège a Segou, au Soudan, aujourd'hui Mali; de ce fait, ce vicariat, tout en conservant officiellement son nom Sahara, fut souvent nommé Soudan.

BAZIN Hippolyte
français; Saint-Aubin-du-Cormier 3.1.1857; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); ordonné 1880; évêque titulaire Tacia Montana (Bordj Messaoudi, près El Krib (Tunisie) et vicaire apostolique Sahara 24.7.1901 (10); consacré 1901; Kayes (Mali) 20.11.1910, 53 ans.

En 1911, Mgr Bazin fut remplacé par Mgr Lemaitre.

LEMAITRE Alexis
français; Onlay 30.3.1864; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); ordonné 29.6.1888; évêque titulaire Sétif et vicaire apostolique Sahara 25.2.1911 (20), avec grade de général de brigade de l'armée française; consacré Carthage 23.4.1911; archevêque titulaire Cabasa (Chabas-Sunkur, Egypte) et évêque coadjuteur Carthage 28.7.1920 (22); archevêque Carthage et primat d'Afrique 20.2.1922; intronisé 5.3.1922 (39); Tunis 16.5.1939, 75 ans.

En 1920, Mgr Lemaitre fut remplacé par Mgr Livinhac.

LIVINHAC Léon
français; Buzeins 13.7.1846; ordonné 12.10.1873; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); évêque titulaire Pacando alias Orycandos (sud-ouest Anatolie, Turquie) 15.6.1883 (21); consacré 14.9.1884; vicaire apostolique Victoria-Nyanza 15.6.1883; démissionne 1889; supérieur général des M. A. 1889, 1894, 1900 et 1906 à vie (21); vicair apostolique Sahara 1920 (21); archevêque titulaire Ossirinco alias Oxyrynchus (Beneseh, Egypte) 21.11.1921; Maison-Carrée (aujourd'hui El Harrach) 11.11.1922, 76 ans.

Le 2 juillet 1921, le vicariat apostolique du Sahara, alias du Soudan, fut scindé en vicariat apostolique de Bamako (Soudan et aujourd'hui Mali); e vicariat apostolique de Ouagadougou (Haute-Volta et aujourd'h Burkina).
Ces deux nouveaux vicariats furent érigés en diocèse le 14 septembre 1955 Tout cela ne concerne plus l'Algérie.

Chapitre II - Laghouat (depuis 1901)

La préfecture apostolique de Ghardaïa fut créée le 19 juillet 1901, par démembrement du vicariat apostolique du Sahara. Le père Guérin en fut nommé préfet apostolique.

GUÉRIN Charles
français; Seine-et-Marne 21.5.1872; ordonné 19.12.1896; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); préfet apostolique Ghardaïa 1901 (10);  19.3.1910, 38 ans; n'est pas évêque.

Vers 1916, le père Guérin fut remplacé par le père Bardou.

BARDOU Henri
français; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); préfet apostolique Ghardaïa 3.1.1911 (19); démissionne en 1919 pour cause de cécite; 1919; n'est pas évêque.

En 1919, le père Bardou fut remplacé par le père Nouet.

NOUET Gustave
français; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); préfet apostolique Ghardaïa 10.4.1919 (41); n'est pas évêque.

En 1941, le père Nouet fut remplacé par le père Mercier.
Le 10 juin 1948, la préfecture apostolique fut érigée en vicariat apostolique de Ghardaïa. Le père Mercier, devenu Mgr Mercier en fut nommé vicaire apostolique.

MERCIER Georges
français; Carignan 1.8.1902; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); ordonné Carthage 1.2.1928; préfet apostolique Ghardaïa 13.6.1941 (48); évêque titulaire Celerina (Guebeur bou Aoun, Drean) 10.6.1948; vicaire apostolique Ghardaïa 21.6.1948 (55); consacré Reims 8.12.1948; évêque Laghouat 14.9.1955 (68); intronisé 15.4.1956; démission 11.1.1968; evêque titulaire Fornos Minore (Furna, Tunisie) 11.1.1968 (76); démission 13.10.1976; Tassy (Fayence) 27.8.1991, 89 ans.

Vers 1950, un adjoint fut donné à Mgr Mercier en la personne du père Parmentier, nommé vicaire apostolique délégué.

PARMENTIER Henri
français; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); vicaire apostolique délégué Ghardaïa 1949 (55); vicaire général Laghouat 1955 (67); n'est pas évêque.

Le 14 septembre 1955, par érection en diocèse et transfert du siège, le vicariat apostolique de Ghardaïa devint le diocèse de Laghouat. Mgr Mercier, vicaire apostolique de Ghardaïa, devint évêque de Laghouat. Il parcourait son diocèse en avion et s'était donné le sobriquet d'évêque des sables.

En 1968, Mgr Mercier fut remplacé par Mgr Raimbaud.

RAIMBAUD Jean-Marie
français; Talmont-Saint-Hilaire 4.7.1924; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); ordonné 1.2.1950; évêque Laghouat 11.1.1968 (89); consacré 19.5.1968; Paris 25.6.1989, 65 ans.

A la mort de Mgr Raimbaud, le père Pillet fut nommé administrateur apostolique.

PILLET Denis
français; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); vicaire général Laghouat 1968; administrateur apostolique Laghouat 12.7.1989 (91); 1991; n'est pas évêque.

Les fonctions du père Pillet cessèrent en 1991, lors de la nomination de Mgr Gagnon, évêque francophone mais non français.

GAGNON Michel (Joseph Gérard)
canadien; Québec (Canada) 23.3.1933; Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs); ordonné 11.4.1956; évêque Djibouti 28.3.1980 (87); consacré 4.5.1980; démission 3.7.1987; évêque Laghouat 4.2.1991.

Mgr Gagnon est encore en fonction aujourd'hui.

Jean Gueydan

(1) * Voir "L'Algérianiste" n° 82, juin 1998, page 16 sqq; n° 83, septembre 1998, page 22 sqq; n° 84, décembre 1998, page 22 sqq.

(2) (chiffres arrondis), source: "Annuaire pontifical", 1997

In l'Algérianiste n° 85, 86 et 87 de mars, juin et septembre 1999

Vous souhaitez participer ?

La plupart de nos articles sont issus de notre Revue trimestrielle l'Algérianiste, cependant le Centre de Documentation des Français d'Algérie et le réseau des associations du Cercle algérianiste enrichit en permanence ce fonds grâce à vos Dons & Legs, réactions et participations.