Imprimer

Honneur à les Bleus qu'i'z'ont la tête blanche !

Écrit par Jean BRUA. Associe a la categorie Humour

Que rabiaL'humeur de Dodièze

recueillie par Jean Brua

Bien que les occasions de rabia ne manquent pas, depuis quelque temps, on ne peut pas toujours parler des choses qui fâchent...

Pour «se sanger l'humeur», Dodièze s'intéresse cette fois à un sujet plus «consensuel» : la Coupe du monde de football, qui va monopoliser la passion sportive au mois de juin. Le rappel des «Bleus d'la veille» n'est pas pour lui déplaire, dans une période qui a tendance à faire au jeunisme une place qui, selon ses propres mots, lui «bouffe tout le soleil». Il déplore cependant la timidité du sélectionneur national dans le «mûrissement» souhaitable. Place aux vieux, diocane !

Honneur à les Bleus qu'i'z'ont la tête blanche !

DODIÈZE - Vendu !

J.-B. - Pardon ?

DODIÈZE (crescendo) - Traîte ! Falso ! Sfatchime ! Ouallioune (1) ! Feignant !

J.-B. (faiblissimo) - Mais... Mais...

DODIÈZE - Ah, t'i'es là, toi ? Scuse-moi que je t'avais pas vu rentrer.

J.-B. (soulagé) - Je préfère ça. Mais, entre nous, à qui s'adressait cette rabia ?

DODIÈZE - Rabia ? Qué rabia ? Y'a pas d'rabia. C'est juste l'entraînement pour la Coupe du monde à la télé.

J.-B. - Ne me dites pas que vous avez besoin de répéter trois mois à l'avance votre répertoire d'injures à l'arbitre, aux adversaires et même à nos joueurs.

DODIÈZE (haussant les épaules) - C'est pas pour les ansultes, c'est pour le souffle. À l'âge que j'a venu, grâce à Dieu merci mon Dieu, manque (2) je pourrai tenir trois semaines devant le poste si je fais pas l'entraînement des poumons comme si ça serait pour la finale de la Coupe d'Afrique du Nord Bel-Abbès-A.S.S.E... En pluss de ça, si tout le monde i donnent pas un coup de main vec la bouche, comment qu'i font les Bleus pour qu'elle rôcommence pas la tchoufa (3) de 2002 ?

J.-B. (ironique) - Ah, mais c'est intéressant, ça. Est-ce que vous allez monter une chorale de braillards du quatrième âge, sur le modèle des kops (4) du Stade-vélodrome ou du Parc des Princes ?

DODIÈZE - C'est ça, rigole des vieux, malpouli que t'i'es. Tu vas oir ça qu'i sont capabes, que ça soye dedans la tribune ou en-devant la télé. Et même dessur le terrain, méteunant que le sélétionneur il en a rappelé la moitié d'la prérétraître !

J.-B. - Ah ! Voilà bien la solidarité des anciens. Mais s'ils ne tiennent pas le coup en Allemagne, nos glorieux vétérans, la dobza (5) risque d'être pire qu'en Corée !

DODIÈZE (buté) - Eh ben, si on se reprend le saucisson, ça voudra dire que Donimek (6) il en a pas rappelé assez, des vieux d'la vieille ! Moi, si j'aurais-t-été de lui, je m'la remobilise l'équipe complète qu'elle a été championne du monde ! Avec en pluss : Platini, Giresse, Kopa...

J.-B. (le ricanement en coin) - Vous oubliez notre Just Fontaine ! Après tout, c'est toujours lui le meilleur buteur de l'épreuve...

DODIÈZE - Y alors, pourquoi pas le p'tit Justo, que je l'ai vu comme je te ois au Stade municipal, au temps qu'i jouait junior dans l'U.S. Marocaine ?

J.-B. - Ben voyons ! Et aussi, pendant qu'on y est, Rodriguez, Lamia, les frères Oliver, Navarro, Ferrari, Baeza (7)...

DODIÈZE - Je ois que t'i'as tout compris, quâ même que tu fais semblant du bourricot. Le dommage, c'est qu'on peut pas faire comme pour les élections...

J.-B. - Les élections ? Quel rapport ?

DODIÈZE - Rapport que les morts, on peut les faire voter, mais pas jouer. Aussinon, avec Jasseron, Salva, Ben Barek (8), in-vin-cibes i viennent les Bleus, c'est vrai ou c'est pas vrai ?

J.-B. - Hum ! Redevenons sérieux, Dodièze. J'ai autant d'admiration que vous pour nos gloires d'hier et d'avant-hier, mais à chaque époque, ses champions. Place aux jeunes, diocane !

DODIÈZE (soupçonneux) - Tu diocanise les vieux, toi, pasque tu voudrais qu'on met « Humeur de Brua » au lieur de Dodièze et qu'on les introvertit les rôles : toi l'interviouvé, moi l'interviouveur...

J.-B. (bras au ciel) - Loin de moi cette idée ! D'ailleurs, qu'est-ce que ça changerait ? C'est toujours vous qu'on entendrait le plus.

DODIÈZE (radouci) - Ouais, ouais... Toute façon, méteunant, c'est la même classe de l'âge, nous deux z'autres.

J.-B. (sursautant) - La même... ? Non mais... Avec tout le respect que je vous dois, cher Dodièze, ma classe d'âge se situe deux générations sous la vôtre...

DODIÈZE - Eh ben tu l'as tout faux ! Si tu te crois d'être junior et moi vétéran, c'est que tu l'as pas lu le nouveau règlement. Dorénavant, Monsieur, et jusqu'à désormais, quand on passe retraité, c'est la catégorie « seniors » unique.

Jean BRUA

TELEFOOTQ
(Dessins de l'auteur)

Splications
1) Falso : faux-cul. Sfatchime, ouallioune : bon à rien, voyou
2) Manque : pas moyen, aucune chance
3) Tchouffa : foirade, dégonflage
4) Kop : regroupement de supporters dans une tribune
5) Dobza : raclée
6) Donimek (Domenech) : lapsus-jeu de mots (donne-z'y ta mère)
7) Joueurs internationaux ou professionnels originaires d'AFN
8) Idem. Lucien Jasseron, capitaine-entraîneur du RUA, a été également sélectionneur de la Ligue d'Alger.

Les chroniques de Dodièze (1999-2005) ont fait l'objet d'un recueil (QUÉ RABIA !) aux éd. Jacques Gandini

Vous souhaitez participer ?

La plupart de nos articles sont issus de notre Revue trimestrielle l'Algérianiste, cependant le Centre de Documentation des Français d'Algérie et le réseau des associations du Cercle algérianiste enrichit en permanence ce fonds grâce à vos Dons & Legs, réactions et participations.